L'impact du COVID-19 sur les transports.

Tous les jours à 13h, retrouvez un rapport complet de l’impact du coronavirus sur le transport international de marchandises

Yang Ming shipping boat leaving harbor

Situation au mercredi 20 mai

Les nouveautés du jour

Retour des solutions Sea-Air

Interrompues pendant le confinement généralisé, les solutions en Sea-Air reprennent, notamment via les hubs de Singapour et Dubaï. La capacité reste limitée mais ces solutions sont des alternatives intéressantes à l’aérien et au maritime. Les taux fluctuent entre 4 et 7 dollars le kilo en provenance d'Asie, quand ils peuvent atteindre les 12-15 dollars sur le fret aérien. Le transit time est aux alentours de 20 jours au départ de Chine.
Si vous avez des questions sur le transport Sea-Air, n’hésitez pas à nous contacter.

Fin de la réquisition sur les masques

Notre syndicat des transports nous a indiqué que la règle de la réquisition totale ou partielle possible des masques au-delà d'un seuil de cinq millions d'unités par trimestre et par entreprise était abrogée par décret du 11 mai.

Pression sur les imports d'équipement de protection individuelle au départ du Vietnam

Vous êtes nombreux à nous avoir indiqué que la production d'équipement de protection individuelle, et notamment de masques, au Vietnam rencontrait de nombreuses difficultés. En effet, après la saturation des usines chinoises, de nombreuses entreprises se sont tournées vers le Vietnam pour importer des dispositifs médicaux. Les délais de production des entreprises vietnamiennes se sont fortement allongés et certains ont même vu des commandes annulées.

État du service

Transport routier

autorisation de rouler les jours fériés prolongée jusqu'au 20 avril

L'arrêté du 19 mars portant sur la levée des interdictions de circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes est valable jusqu’au 20 avril 2020. Les routiers pourront donc circuler pendant le weekend de Pâques. En ce qui concerne les transports pendant les jours fériés de mai, il faudra attendre une nouvelle prolongation.

Stable, quelques fermetures à prévoir avec un ralentissement aux frontières

Les chauffeurs routiers sont mobilisés et l'état du transport routier est stable sur le territoire national.
Des ralentissements et un manque de capacité sont à prévoir aux frontières françaises.

Transport ferroviaire

Les trains de marchandises sur l’axe Chine Europe se poursuivent mais l’espace est très restreint.
Une fois pénétré le territoire de l’Union Européenne, de forts ralentissements sont à prévoir car chaque frontière intérieure est contrôlée.

Transport aérien

Compagnies aériennes : capacités restreintes, hausse conséquente des prix, fenêtre de réservation réduite

Les incertitudes quant à l'état des vols dans les prochains jours se poursuivent et les taux sont très élevés. Avec la suppression des vols passagers, les files d'attente de marchandises s'allongent dans les aéroports chinois et les prix grimpent en flèche.

Emirates a annoncé la suppression de ses vols vers la France. 111 des 159 destinations habituellement desservies par la compagnie ont par ailleurs été supprimées. La compagnie devrait ouvrir de nouvelles lignes cargo dans la semaine, notamment au départ de la France.
Depuis lundi 23/03, Air France a supprimé 90% de ses vols.

Les fenêtres de réservation sont réduites et aucune compagnie ne souhaite donner des taux et des bookings plus de 15 jours en avance. Par exemple, Air France a annoncé que les réservations d'espace de fret sur les +vols passagers ne peuvent avoir lieu que 7 jours maximum avant le vol. Sur les vols cargo, les réservations peuvent se faire jusqu’à 13 jours avant le vol.

Prestataires logistiques, entrepôts de douanes : attente et ralentissements à prévoir

Les zones de fret, et en particulier la zone de fret de Roissy, fonctionnent au ralenti. Les agents de handling tels que WFS handling, leader mondial du secteur, assurent un service minimum mais préviennent d'une dégradation de la qualité de service en raison du personnel réduit.

Les effectifs sont en roulement pour limiter les interactions entre les employés et cela impacte les créneaux d'ouvertures des entrepôts. Des temps d'attente rallongés pour les chauffeurs sont donc attendus. Les heures de remises de fret sont également anticipées : il est nécessaire pour les freight forwarders de finaliser les documents plus tôt pour assurer la remise en compagnie.

Transport maritime

Compagnies maritimes : capacité importante, baisse des taux en avril

Le transport maritime connait moins de difficultés que le transport aérien pendant la pandémie. Néanmoins, en raison de conditions de travail particulières (chômage partiel, télétravail), des ralentissements et un manque de réactivité sont à prévoir.
Les imports de Chine sont en forte baisse car les entreprises anticipent une baisse de la demande en raison de la pandémie. Les premières tendances que nous observons annoncent une baisse des taux sur le mois d'avril.

NVOCC et groupeurs maritimes : fermetures d'entrepôts

Plusieurs de nos prestataires ont annoncé la fermeture de leurs entrepôts de groupage. Un manque de capacité sur le groupage maritime est donc à anticiper et le transport de conteneurs complets est à privilégier.

Terminaux portuaires : Capacité normale, avec des ralentissements à prévoir.

Les terminaux portuaires sont également actifs mais des ralentissements sont également à prévoir en raison de mesures sanitaires.

Traction de conteneurs : capacité normale (sauf reefer et dangereux), avec des ralentissements à prévoir

Les tractionnaires (transports routiers de conteneurs complets), à l'instar du transport routier, sont également opérationnels mais le nombre de chauffeurs est réduit.
Le nombre de conteneurs vides disponibles qui avaient connu une pénurie sur le mois de février (en raison d'une baisse des arrivées en provenance d'Asie) semble être revenu à la normale.

Focus sur le monde

Cliquez sur un pays pour en savoir plus